Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • juan wayne asensio

    "
    On conseillerait fondamentalement de disposer en permanence de deux armes sur soi : une arme principale et une arme qui serve de «back-up», d’arme de secours au cas où l’arme principale soit hors d’usage, saisie, accidentée, enrayée ou hors d’atteinte. Et de disposer justement des deux systèmes actuels : semi-auto et revolver qui ne sont nullement concurrents mais complémentaires. Donc par principe, de savoir maîtriser aussi bien l’un que l’autre. Autre conseil évident : aucune cartouche dans la chambre du P.S.-A. ni dans le logement du barillet qui se trouve face au percuteur. On perd une seconde à armer le P.S.-A., une seconde à armer le revolver mais la sécurité de tous y trouve son compte. Il y a bien d’autres conseils à connaître mais ce n’est pas ici notre rôle (ni, en dépit des apparences, notre compétence car elle est inférieure à celle des professionnels ayant l’expérience quotidienne du port d’arme de «défense & combat» et du tir d’armes de «défense & combat» : nous parlons ici en «amateur éclairé» ayant pratiqué occasionnellement quelques années) de les dispenser pour l’instant en pure perte puisque la loi s’oppose pour l’instant à leur application.
    "
    "
    Qui écrit cela ? Un dangereux extrémiste pratiquant l'amalgame entre notre jeunesse ô combien déshéritée et des imbéciles qui ne pensent qu'à baiser, pardon, niquer, les blanches certes mais surtout les flics, gagner du blé pour baiser davantage, encore, jusqu'à en crever, de préférence une, dix, cent putes plutôt qu'une salope virtuelle qui, elle au moins, aura eu plus de chance que sa collègue serrée dans une cage d'escalier et priée d'écarter promptement les cuisses, histoire que la frustration, l'inculture totale et définitive, la stupidité la plus insigne, le mépris, la haine de dix (ou plus) chiens s'y déversent ?
    "

  • la tome de haute-savoie

    Le margoulin sonne, voilà mon voisin qui vient faire l'autruche à la porte. On a mis dans la nuit de la crotte sur la poignée de mon portillon (côté rue). Ce matin je me suis aperçu que seule ma main gauche empruntait cette poignée pour sortir, heureusement. Mais je ne me permettrais pas d'accuser quiconque je voulais juste prévenir madame qu'un plaisantin applique de la crotte de chien sur les poignées de portes, et le voilà le voisin, dame sûr à l'hameçon. Il ne veut plus entendre parler de son chien je peux toujours aller porter plainte à la gendarmerie car il a des problèmes ainsi que sa femme, ils sont bouleversés que je leur demande de prendre leurs responsabilités, je suis l'emmerdeur et eux des victimes. Couplet. Ils sont jeunes et ils ont une vie difficile, deux enfants un chat et tout dernièrement un chien. Ils ont été aux urgences dans une nuit, le chien n'a pas pu suivre, comprenez bien. Ils ont des rendez-vous tout le jour durant et m'écrivent qu'ils n'ont pas le choix avant de partir. Ils sont vivants eux, j'en déduis que ma famille qui aime tant le silence percé parcimonieusement de chant lyrique, est morte. Ils n'ont pas le choix et moi je devrais faire des efforts et être tolérant. Je me demande un peu pourquoi j'inspire si peu le respect. Ca ne m'a pas empêché de me sustenter ce soir d'une tomme de haute-savoie avec une délicieuse crème de myrtilles au serpolet et un verre de soda, je pense à mes vacances d'enfance lorsque ma mère raffolait justement des tartes aux myrtilles et de ces tommes... A des mille lieues de là ma femme m'en fit l'exclusif repas, n'est-ce pas incroyable ?

  • mémo

    "Moins l'esprit comprend tout en percevant davantage, plus grande est sa puissance de fiction, et plus il comprend, moins grande est cette puissance."

    Spinoza, "Tractatus de intellectus emendatione".

  • "Conference of the birds"

    cette pureté me plaisait car elle était insaisissable
    impossible de la photographier car trop infime
    de s'en approcher sans perdre la perspective
    de la dessiner sans la formaliser
    dans ce mirage à estran

    il y a cette vision
    maintenant déchirée

    les pins peignés par les vents ont été rasés dans l'été
    finie la belle courbe d'horizon et son incroyable
    pureté visible depuis le fond de la baie
    ce lissage naturel me satisfaisait
    et toujours je le vérifiais

    oiseau vase
    blavet baie
    mirage vitrail
    maman
    vitrail oiseau
                vase
    baie mirage
    maman
    oiseau mirage
    baie
    vase vitrail

    parleschemins

    enfant lorsque j'étais fatigué de lire
    et que mes yeux n'accommodaient plus
    le blanc du livre faisait
    comme les interstices du carrelage :
    des chemins

    log
    log sera mieux et plus complet que ce 'blog
    log aura tout
    kilogrammes
    ticket d'autoroute
    de caisse
    gps
    pluviométrie
    bilan sanguin
    liste de lecture
    de mariage
    irm
    autocritique
    mot valise
    trousseau de mots
    de passe à l'hôtel
    rythme cardiaque
    log aura tout
    loglogloglouglou

  • "Jarry et le monde celtique"

    samedi dernier en ce début des froidures
    pour fêter les 100 ans de la mort d'Alfred Jarry (le 01/11/1907 à 16h15)
    christian prigent,
    henri béhar,
    patrick besnier,
    jean-luc steinmetz
    et venda benes
    appréhendent une réunion d'écrivains de gros bourg pour génies ruraux
    en le petit théatre de saint-brieuc
    pistes

    squelette extérieur

    breton
    charles filiger
    vitraux
    pré-raphaëlien
    pureté
    le petit théatre de saint-brieuc a été construit lorsque jarry avait onze ans (en 1884 - opérettes à l'époque)
    jarry passera des années en bretagne et, de sa sixième à quinzième années résidera à saint-brieuc
    les carrières de trémuson
    les saints assis de la cathédrale de saint-broque
    la scatologie (potachique)
    ontologie et "honte au génie", titre de la chemise contenant ses écrits de prime jeunesse

  • Du dessert

    quel est ce temps où d'un dessert je fis poème ?
    d'une fille    le sonnet    de ma femme idem même
    or rien ne vient maintenant que mélancolie
    insipide et déjà bue        telle âme à la lie

    la brasserie qui abrita mon beau dessert
    a été refaite à l'intérieur mais que sert
    d'y penser tant     je donne dix sacs au chasseur
    je bois aux gustave et ne suis plus grand      seigneur

  • ______________________________TELEHONTE

    ces temps-ci les artistes du poste de télévision ont à se mobiliser pour deux causes

    les sans-logis
    les femmes battues

    il semble qu'il y ait incompatibilité des causes après analyse du téléviseur, mais pourquoi donc ? car il y a de bonnes nobles-causes et de bonnes-causes suspectes, ainsi la maladie génétique est noble, mais la maladie du sida est suspecte, la femme battue est noble et la sans-logis est suspecte.

    programme futuriste du TELETHON 2107 organisé par le ministère de l'innéthique (feu ministère de l'adnéthique) :
    isolement du gène de la violence faite aux femmes
    cryogénisation du gène de l'infanticide
    salle blanche du gène de l'infidélité
    isolation du gène de la pédophilie
    camisole du gène de la racaille
    découverte de la gêne des sans-logis
    (direct à FORT-BOERINGHER)

  • Courbette de saison

    PEIGNAIT LES LAIDES MAIS FOUTAITphotographiait LES BELLES en audio-guide
    si j'allais y voir
    à noël sa peinture
    et que j'attendais
    des heures au grand palais
    sans ticket coupe-queue
    disons que ces gerçures
    me rappelleraient les angelures
    chopées par le peintre des givres
    les mêmes givres chantés par Théophile Gautier
    PEIGNAIT LES LAIDES MAIS FOUTAITphotographiait LES BELLES avec le soutien-gorge
    bonjour monsieur monsieur
    que faisait là cette diligence
    les chiens diminués
    les cervidés disproportionnés
    les pieds hors-sol
    et ce mot cynégétique
    incongru en diable
    non je n'aimais pas
    à quoi bon figer les givres
    PEIGNAIT LES LAIDES MAIS FOUTAITphotographiait LES BELLES autocritiques d'art
    le nombril de la femme
    au perroquet s'écaille
    concentriquement sa
    peinture vit encore
    c'est mieux ici
    il est bon à faire du cheveux de chevelure
    digne de gorgone
    mais surtout IL EST FORT EN POIL
    PEIGNAIT LES LAIDES MAIS FOUTAITphotographiait LES BELLES de souvenirs en plastique
    le procédé qu'il attribue dans un seul de ses autoportraits
    à ses yeux consiste en reflets à la façon des obsidiennes
    et signe l'inventeur du réalisme ébouriffé désespérant de vanités
    PEIGNAIT LES LAIDES MAIS FOUTAITphotographiait LES BELLES cartes de presse
    ai-je pensé

  • Dibujo

    4f1b52d25697f75573ecf9a9e1cfed98.jpg

  • Trajet défense->blanche avec intermèdes dans le météorepolyton et paierie parisienne

    sur l'esplanade des paysans en dimanche
    la défense affiche d'éléphantesques anches
    je prends l'escalator avaleur de mes cannes
    offensé-je élégant qui à blanche cancane ?

    Oui il est 17h20 je suis très pressé
    et je signale que si le musée de la vie romantique
    ferme ses portes à 18h comme tout musée sa billeterie ferme plus tôt, en l'occurence 17h30.
    sachez ensuite qu'il est bien accepté de payer par carte bancaire
    mais pas en-deçà de 15€ (entrée 7€ pour Henner seul).
    il y a un DAB en sortant attesté par le cafetier qui fait l'angle à la sortie.
    courir tout droit en passant la grille pour prendre la rue d'en face
    attention à la marche et à la traversée, courir jusqu'à prendre la prochaine rue à droite
    puis au fond de celle-ci, à gauche le DAB. revenir en courant, reprendre son souffle,
    éviter de parler à l'ouvreuse qui ferme comme à la supérette
    mais qui n'a pas daigné indiquer le distributeur tout à l'heure, voilà.
    méchante va...